Assemblée générale annuelle et Rapport moral 2018

Assemblée générale annuelle 2018

&

Rapport moral


Assemblée générale 2018

L’Association France Algérie a tenu son assemblée générale annuelle le 19 juin 2018. Elle a réélu son président, Jean-Pierre  Chevènement, et renouvelé son Conseil d’administration.

Le rapport d’activités, présenté par le secrétaire général, Jean-Yves Autexier a été approuvé à l’unanimité, de même que le rapport financier, présenté par le trésorier Bernard Derosier.

Conseil d’administration élu le 19 juin 2018 

Président : Jean-Pierre Chevènement

Kaouther Adimi, Jean-Yves Autexier, François Balique, Belkeir Belhaddad, Ghaleb Bencheikh, Jean-Pierre Chevènement, Artur Couvreur, Edith Cresson, Pierre Daniel, Bernard Derosier, Jean-Paul    Dessertine, David Djaiz, Jacques Fournier, Michèle Gendreau-Massaloux, Jacques Godfrain, Jean-Pierre Gonon, Yves Jammet, Chantal Jourdan, Fadila Khattabi, Fabienne Keller, Mireille Lacombe,    Nicole   Lefour, Jean-Louis Levet, Akli Mellouli, Arnaud Montebourg, Alain Néri, Claude Nicolet, Gérard Pierre, Bernadette Puiseux, Younès Rezkallah, Yazid Sabeg, François Scheer, Alfred Siefer-Gaillardin, Jacques Taquet, Slimane Tounsi, Elisabeth Toutut-Picard, Max Vega-Ritter, Youcef Youcefi, Raoul Weexsteen.

Rapport d’activités

Présenté par Jean-Yves Autexier

En 2017 et 2018, l’Association a poursuivi son action en faveur du développement de relations          fécondes entre les sociétés française et algérienne. L’Association a ainsi organisé plusieurs initiatives marquant l’utilité de relations confiantes entre les citoyens des deux rives de la Méditerranée.

Coopération culturelle

Au lendemain du colloque, « Littérature et cinéma, la scène de création algérienne » l’Association a  remis une bourse de 1000 euros pour financer un stage de formation à l’écriture de scénario, organisé par les Rencontres cinématographiques de Béjaia.

 

Prix du jeune roman

Chaque année un jury de lecteurs de l’association, présidé par l’écrivain Morgan Sportès, attribue un prix à un premier ouvrage ou à un jeune écrivain s’engageant dans la carrière. Le jury a choisi le       roman « L’effacement » de Samir Toumi.  Une cérémonie amicale de remise du prix a été organisée le 22 février 2017 au Centre national du Livre en présence de nombreuses personnalités de l’édition. Cette initiative a trouvé de bons échos dans la presse algérienne, dans la presse française consacrée aux livres, et à RFI.

Transfert d’ouvrages relatifs au patrimoine

L’Association a été sollicitée pour organiser le sauvetage et le transfert d’ouvrages des réserves de la Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, installées dans le site Richelieu de la Bibliothèque nationale. Nous avons donc organisé le transfert de ces livres promis sinon à destruction, depuis notre Bibliothèque nationale où ils étaient entreposés, vers des bibliothèques et centres de recherches algériens, grâce à l’aide du Centre culturel algérien qui a financé le transport.

Colloque France – Algérie du 21 février

Le 21 février 2017, l’Association a participé à un colloque consacré à « La relation France Algérie »,  organisé à la mairie du 3ème arrondissement de Paris, à l’initiative de quatre associations franco-algériennes. Deux intervenants de l’AFA, Jacques Fournier et votre secrétaire général, ont ainsi pu faire connaître le rôle de notre association auprès d’un public où les binationaux étaient nombreux. Ils ont été aussi conviés par Radio-Orient très écoutée par ce public.

Colloque La société civile du 27 mars 2017

 Jacques Fournier et Nicole Lefour ont participé à l’organisation du Colloque consacré le 27 mars à     « La société civile », avec les associations AIDONS et Touiza Solidarités. Ces rencontres organisées à l’Hôtel de Ville de Paris qui accueillent beaucoup de binationaux permettent de faire connaître notre Association.

Rencontre autour des recherches préhistoriques actuelles en Algérie

Le 26 avril 2017, nous avons organisé une rencontre avec Slimane Hachi, directeur du Centre national de recherches archéologiques, préhistoriques et historiques d’Algérie et Farid Kherbouche, directeur des fouilles de Gueldaman. Nos deux invités ont pu présenter les résultats des recherches menées  actuellement, dans le Sahara, le Tassili, ou sur l’important site néolithique de Gueldaman, en illustrant leurs propos d’images encore inédites, devant un public nombreux.

Déplacement à Alger

Notre président, Jean-Pierre Chevènement a accompagné le Premier Ministre Bernard Cazeneuve, pour son déplacement à Alger, les 5 et 6 avril 2017. Cette visite officielle a été l’occasion d’aborder les grands dossiers régionaux et bilatéraux, comme le renforcement des partenariats économiques et industriels, la lutte contre le terrorisme, les crises régionales, la situation au Mali et en Libye – et plus  généralement dans la bande sahélo-saharienne. Les rencontres avec le Premier Ministre et le ministre des affaires étrangères étaient au cœur de la visite. Les échanges au plan industriel, qui doivent   beaucoup au travail accompli par Jean-Louis Levet, Haut-Responsable à la coopération industrielle avec l’Algérie et membre de l’AFA, l’avancement du projet d’installation de Peugeot en Algérie, les    coopérations en matière d’enseignement supérieur, d’Ecoles de commerce et de gestion, et les échanges intervenus en matière d’organisation d’un islam de France étaient à l’ordre du jour. Le climat cordial et confiant des entretiens a souligné la qualité des relations bilatérales.

Rencontre Education et Culture

Le 25 octobre 2017, l’Association a organisé, en partenariat avec les associations AIDONS et Touiza Solidarités, un colloque à l’Hôtel de Ville de Paris, sur le thème « Education et culture : la relation France – Algérie ». Mme Gendreau-Massaloux, ancien recteur de l’Université de Paris, et membre du Bureau de notre Association y a présenté une communication sur la francophonie et les relations qu’entretiennent l’Algérie et la France dans ce domaine. Elle a analysé le rapport de l’Algérie avec  l’Organisation internationale de la francophonie, et traité de la coopération universitaire entre nos deux pays. Notre ami Tewfik Hakem, producteur à France Culture, Youssef Nacib, professeur à l’université d’Alger, et Aïssa Kadri, directeur de l’Institut Maghreb Europe sont également intervenus. Les projets de rapports plus étroits entre les universités françaises et algériennes, la proposition de créer une chaîne Arte franco-algérienne, un Erasmus en Mediterranée, les questions de francophonie et de     linguistique étaient au cœur des débats qui ont suivi cette Rencontre.

Rencontre autour du livre de Ghaleb Bencheikh, le 11 avril 2018

Ghaleb Bencheikh nous a fait l’amitié d’une conférence suivie d’une signature de son dernier ouvrage « Petit manuel pour un islam à la mesure des hommes », paru chez Jean-Claude Lattès. Elle s’est    tenue au Centre culturel algérien, rue de la Croix Nivert dont le directeur a accepté d’accueillir cette Rencontre. Le livre de notre ami Ghaleb, passionnant et courageux constitue une réfutation de         l’intégrisme islamiste, tirée de la lecture même des textes fondamentaux. C’est sa formule clé : « La contre-attaque au fondamentalisme et aux lectures tronquées doit se faire au niveau de la pensée  religieuse » Cette conférence-débat a suscité un grand intérêt chez les nombreux participants.

« Débats et imaginaires algériens » le 26 avril

Le 26 avril, lors d’une soirée autour de Max Vega Ritter, a été présenté l’ouvrage préparé par l’AFA Pays d’Auvergne, qu’anime Mireille Lacombe : « Débats et imaginaires algériens ». Il s’agit d’une      recension des auteurs algériens contemporains. Une recension complète d’auteurs des vingt dernières années, qu’ils écrivent en français, en arabe ou en tamazigh. C’est un travail admirable, propre à faire connaître la création littéraire algérienne d’aujourd’hui. Il a été conduit par Max Vega-Ritter, professeur émérite à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, et qui avait beaucoup travaillé à notre       colloque de 2016. Plusieurs auteurs repris dans cette recension seront présents le 26 avril. Ce livre peut être un outil dans les écoles : faire découvrir les beaux textes issus d’auteurs algériens aux jeunes élèves est un moyen formidable de faire comprendre la relation entre nos deux pays, nos deux cultures. L’AFA a soutenu cette publication par l’achat de livres.

25 juin : France-Algérie : coopération pour l’archéologie et le patrimoine

Je rappelle que le 25 juin prochain, au Sénat, salle Médicis, à 18 heures, se tiendra une Rencontre consacrée à la coopération franco-algérienne en matière d’archéologie et de patrimoine.

Y participeront le directeur du Centre national de recherches archéologiques, Toufik Hamoum, qui  viendra spécialement d’Alger pour cette rencontre, Daniel Guérin, directeur de l’INRAP français,    François Souq qui a co-dirigé les fouilles de la place des Martyrs à Alger, Isabelle Sidera,                préhistorienne qui organise des rencontres franco-algériennes, Patrick Blanc qui anime à Arles un programme de formation des restaurateurs en mosaïques antiques et qui accueille régulièrement des    stagiaires algériens. Ce sera bien entendu une Rencontre « grand public » avec beaucoup de photos, de projections… A cette occasion, comme Younes Rezkallah l’avait proposé au Bureau, une bourse d’études sera attribuée à un jeune chercheur dans ce domaine pour un court séjour en France. Un jury constitué d’universitaires des deux rives sélectionne actuellement le ou la bénéficiaire. La mise en ligne de cette proposition de bourse a eu un excellent retentissement en Algérie dans les milieux     universitaires concernés.

Colloque prévu en fin d’année

Grâce à l’aide de Jean-Louis Levet, Haut Responsable à la coopération industrielle et technologique, un colloque doit se tenir sur le thème : « France-Algérie : une relation essentielle, des axes nouveaux de coopération ». Nous traiterons du caractère unique de notre relation, et de la nécessité d’ouvrir une nouvelle phase dans la relation France-Algérie, binôme comme il n’en existe pas d’autres dans le monde. Il faut en effet changer d’époque. Il y a vingt ans on faisait du commerce ; il y a dix ans de la sous-traitance. Il faut penser à la nouvelle période : les deux pays peuvent avoir un avenir commun.

Il y a de nouvelles dynamiques de coopération à mettre en œuvre, il y a aussi des freins, côté algérien et côté français. Combien de projets mis en œuvre ? Dans quels domaines ? Quel type d’opérateurs sont concernés ? (Entreprises, centres de recherche, collectivités territoriales, associations…) Quels enseignements en tirer ? Des témoignages sur des projets en cours éclaireront le débat.

Et nous proposerons enfin de nouveaux horizons à la coopération : Passer des simples relations    commerciales à une nouvelle phase : la co-production et la co-innovation. Agriculture, numérique, secteur manufacturer, énergies renouvelables : autour de ces quatre thèmes, se noueraient les dialogues et les échanges.

Prix du jeune roman 2018

A l’automne, notre jury présidé par Morgan Sportès, examinera les productions littéraires de la rentrée, pour choisir le lauréat, sachant qu’il s’agit pour nous d’encourager les jeunes talents plus que les talents confirmés.

Communication

La refonte intégrale et la modernisation du site internet associationfrancealgerie.fr a été engagée grâce au travail bénévole de Mihail Dobrin. Il comporte la possibilité d’éditer une « newsletter ». La page     facebook de l’Association est suivie par 1760 abonnés résidant en France ou en Algérie -les  plus  nombreux- ou  dans d’autres  pays  comme  le  Canada  ou  les  Etats-Unis.  Les messages amicaux et d’encouragement sont très nombreux. C’est aussi un moyen de faire connaitre nos activités.

La tenue du site internet et de la page facebook est assurée par des bénévoles, de même que le secrétariat de l’Association.

Association France Algérie en régions

Les Associations régionales France Algérie poursuivent leur action et organisent des initiatives nombreuses en faveur d’un dialogue et de la coopération. L’Association France Algérie Pays d’Auvergne a organisé le 26 janvier 2017 un colloque « La vie quotidienne d’Augustin d’Hippone à Sidoine Apollinaire » , et l’AFA association est intervenue pour aider au financement des voyages d’un universitaire algérien.  De même France Algérie Pays d’Auvergne a conclu avec le Rectorat une convention permettant d’organiser dans les établissements scolaires des rencontres favorisant la connaissance et le dialogue. Le lycée Amédée Gasquet a ainsi accueilli le 13 avril 2017 Joël Alessandra auteur du roman graphique « Petit-Fils d’Algérie». La préparation d’une exposition bi-nationale « Les Gaules et les provinces romaines d’Afrique au temps d’Augustin d’Hippone » s’est poursuivie, mobilisant archéologies, historiens, enseignants. L’Association a aussi mis sur pied le projet de coopération entre établissements scolaires français et algériens autour de l’astronomie, avec la participation d’astrophysiciens, de l’association « Astro-Jeunes » et avec le souci d’éveiller davantage l’intérêt des collégiens pour les filières scientifiques. L’Association France-Algérie Pays d’Auvergne, en partenariat avec l’Institut d’Auvergne du Développement des Territoires, a organisé le 2 mars 2017 une conférence  » Méditerranée : espace d’échanges et de migrations ». Samedi 17 juin 2017, elle a tenu, dans une librairie de Clermont-Ferrand un « presse-club » ouvert au public, autour de l’écrivain Samir Toumi.


Télécharger le document complet en PDF ici

septembre 4, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *